CEFA

Offre de formation

Auxilliaire de magasin

Grilles horaires

Contrat 24h/semaine :

2 jours/semaine au CEFA
3 ou 4 jours semaine en entreprise

Contrat 32h/semaine :

1 jour/semaine au CEFA
ou 5 jours/semaine en entreprise

L’appellation est volontairement générique. Elle recouvre une série de postes de travail assez différents les uns des autres, tant dans le commerce de détail que dans la distribution concentrée, présentant deux caractéristiques communes : la manutention d’une part, le caractère standardisé et répétitif des activités d’autre part.

L’auxiliaire de magasin prend en charge différents services : le réassort, la caisse, le rangement des stocks, le premier accueil de la clientèle, l’aide à la présentation des marchandises, la propreté de la surface de vente, etc.
Il/elle travaille sous la responsabilité d’un « manager département caisse », d’un « responsable logistique » ou d’un « chef de rayon » dans la grande distribution, d’un « directeur de magasin » dans le commerce de détail.

Équipier(ère) logistique

Grilles horaires

Contrat 24h/semaine :

2 jours/semaine au CEFA
3 ou 4 jours semaine en entreprise

Contrat 32h/semaine :

jour/semaine au CEFA
ou 5 jours/semaine en entrepris

Sous la responsabilité du « chef d’équipe logistique » ou « manager de rayon » ou « chef opérationnel » ou « directeur gestionnaire du stock et mouvements », suivant l’organisation interne de l’entreprise (taille et configuration), l’équipier(e) logistique assure la réception, le déchargement des produits livrés, ainsi que la reconnaissance des marchandises, la mise en rayons et la logistique clients en zone d’enlèvement (stock déporté et retrait de marchandises). Il/elle ne porte aucunement la responsabilité de la gestion du stock (roulement, commandes, sorties) : cette fonction revient aux chefs de rayons (secteur commercial, vente) ou aux techniciens en logistique.

Gestionnaire de très petites entreprises

Grilles horaires

Contrat 24h/semaine :

2 jours/semaine au CEFA
3 ou 4 jours semaine en entreprise

Cette formation, accessible à tous les détenteurs d’un CE6P – quel que soit le métier de base - reprend les cinq fonctions principales de travail du / de la gestionnaire de ce qu’il est convenu d’appeler de Très petites entreprises, à savoir employant moins de cinq personnes.

Une sixième fonction devrait compléter ce parcours : il s’agit de la fonction « technique » reprenant les activités spécifiques aux métiers susceptibles d’être exercés sous le statut d’indépendant. Ces compétences propres aux métiers seront exercées dans le cadre des stages en entreprise.

Vendeur(euse)

Grille horaire

Contrat 24h/semaine :

2 jours/semaine au CEFA
3 ou 4 jours semaine en entreprise

Le vendeur/la vendeuse exerce ses fonctions en magasin de détail, en boutique ou dans une surface spécialisée. Les domaines d’activité sont vastes : équipement domestique (électroménager, luminaires, meubles, TV hi-fi, vaisselle, verrerie, revêtements de sols et murs, etc.) ; produits utilitaires (outillage, bricolage, droguerie, etc.) ; alimentation générale ; équipement des personnes (confection, hygiène, chaussures, lingerie, maroquinerie, bijoux, etc.) ; produits culturels et ludiques ; articles de luxe ; services divers, etc.

Aide-mécanicien(ne) garagiste

Grilles horaires

Contrat 24h/semaine :

2 jours/semaine au CEFA 3 ou 4 jours semaine en entreprise

Contrat 32h/semaine :

1 jour/semaine au CEFA 4 ou 5 jours/semaine en entreprise

L'aide mécanicien(ne) constitue le premier niveau dans l'emploi de mécanicien garagiste. L'aide mécanicien(ne) travaille sous le contrôle du mécanicien et s'occupe principalement des "petits entretiens" courants selon les prescriptions du constructeur.
Il/elle effectue les réparations des circuits électriques simples concernant l'éclairage et la signalisation.
Il/elle opère des contrôles visuels de l'état mécanique du véhicule ainsi que de la carrosserie. Il/elle en établit un rapport soit oral soit écrit (remplir une fiche appropriée).
Il/elle réalise aussi des travaux liés aux pneumatiques tels que le remplacement des pneus et la mise en œuvre des techniques de réparation.
Sous la guidance d'un mécanicien ou d'une personne responsable, il/elle procède à des démontages et remontages mécaniques ainsi qu'à des opérations diverses telles que, par exemple, l'équilibrage des roues, le changement des plaquettes de frein.
Il/elle exécute son travail avec méthode, qualité et rentabilité en respectant rigoureusement les prescriptions en vigueur en matière de sécurité, d'hygiène et d'environnement.

Peintre en carrosserie

Grilles horaires

Contrat 24h/semaine :

2 jours/semaine au CEFA
3 ou 4 jours semaine en entreprise

Contrat 32h/semaine :

1 jour/semaine au CEFA
4 ou 5 jours/semaine en entreprise

C’est un spécialiste de l’industrie et de la réparation automobile. Comme le préparateur/la préparatrice, le/la peintre en carrosserie prépare son véhicule avant d’y appliquer la peinture. Il/elle doit protéger les parties qui ne sont pas à traiter, enlever certains éléments, poncer, appliquer le mastic et le primer. Après cette préparation rigoureuse, il/elle peut appliquer les couches de base, les laques ou les vernis. C’est grâce à la manipulation des systèmes de mélange de couleurs et à l’utilisation des différentes techniques de pistolage que le/la peintre effectue son travail. L’atelier est son lieu de travail, ainsi que la cabine de peinture dans laquelle il/elle doit porter une combinaison de protection, un masque, des lunettes, des gants et une cagoule. Il/elle doit, en effet, se protéger des vapeurs de peinture et des solvants qui sont très toxiques. Le travail du peintre consiste aussi à retoucher, polir et lustrer le véhicule avant de le remettre au client totalement terminé.

Préparateur(trice) de travaux de peinture en carrosserie

Grilles horaires

Contrat 24h/semaine :

2 jours/semaine au CEFA
3 ou 4 jours semaine en entreprise

Contrat 32h/semaine :

1 jour/semaine au CEFA
4 ou 5 jours/semaine en entreprise

Il /elle prépare comme son nom l’indique, un véhicule avant la peinture. Pour ce, il/elle doit parfois protéger la surface et, au besoin, démonter les parties qui ne sont pas à traiter. Il/elle doit également dégraisser les parties abîmées et les poncer pour pouvoir appliquer le mastic et le primer.
Le préparateur/la préparatrice doit aussi connaître, manipuler et stocker divers produits utiles à son travail et pouvoir les appliquer correctement tout en respectant les consignes de sécurité personnelles, collectives ou environnementales.

Tôlier(ère) en carrosserie

Grilles horaires

Contrat 24h/semaine :

2 jours/semaine au CEFA
3 ou 4 jours semaine en entreprise

Contrat 32h/semaine :

1 jour/semaine au CEFA
4 ou 5 jours/semaine en entreprise

En tant que travailleur qualifié et après avoir posé son diagnostic, le tôlier/la tôlière en carrosserie est capable d’effectuer de manière autonome tous travaux de réparation, de remplacement et d’ajustement sur les éléments et accessoires du châssis et de la carrosserie des véhicules automobiles.
Le tôlier/la tôlière doit pouvoir également installer des accessoires complémentaires, dans la limite de sa qualification professionnelle et évidemment tenir compte de la sécurité individuelle et/ou collective, y compris le respect de l’environnement.

Auxiliaire du bâtiment

nouvelle section

Maçon(ne)

Grilles horaires

Contrat 24h/semaine :

2 jours/semaine au CEFA
3 jours/semaine en entreprise

Contrat 32h/semaine :

1 semaine complète par mois au CEFA
Le reste du temps en entreprise

Le maçon/la maçonne est un(e) ouvrier(e) chargé(e) d’une partie des travaux de gros œuvre d’un bâtiment. Son terrain d’activité s’étend de la nouvelle construction à la rénovation, à la transformation de bâtiments et ouvrages d’art existants. 

Sa tâche principale consiste à transformer une pile de briques en un mur maçonné, et ce à l’aide de mortier. Le maçon/la maçonne ne construit pas seulement les murs d’un bâtiment, mais aussi les fondations. Il/elle peut également être appelé(e) à placer des encadrements de portes et de fenêtres, des seuils, des poutres, des linteaux, des dalles en béton, des hourdis,… Il/elle est aussi qualifié(e) pour le raccordement des égouts et des citernes. C’est lui/elle qui monte certains échafaudages, qui étançonne murs et tranchées…Il/elle peut être chargé(e) des travaux de maçonnerie décorative et du montage d’éléments de construction préfabriqués.

Il/elle intervient également dans la rénovation et la restauration de bâtiments. Il/elle peut être appelé(e) au placement de matériaux d’isolation, à l’exécution de travaux d’étanchéité.

Ouvrier(ère) en peinture du bâtiment

Grilles horaires

Contrat 24h/semaine :

2 jours/semaine au CEFA
3 jours/semaine en entrepris

Contrat 32h/semaine :

1 semaine complète par mois au CEFA
Le reste du temps en entreprise

L’ouvrier(e) en peinture du bâtiment est chargé(e) des travaux de peinture dans les bâtiments, depuis la préparation des supports jusqu’à la finition des surfaces la plus parfaite possible. Les techniques de base sont principalement manuelles, mais l’usage de base du pistolet fait aussi partie de sa formation. L’ouvrier(e) en peinture du bâtiment est également préparé(e) à la pose de base des revêtements souples pour sols et à la pose de revêtements muraux, mais sa réelle spécialité concerne la peinture proprement dite. Le plus souvent, l’ouvrier(e) en peinture du bâtiment passe sur chantier après tous les autres corps de métier. Il/elle doit travailler avec le plus grand soin !

Ouvrier(ère) poseur(euse) de faux plafonds, cloisons et planchers surélevés

Grilles horaires

Contrat 24h/semaine :

1 jour semaine + 1 semaine complète par mois au CEFA – Le reste du temps en entreprise

Contrat 32h/semaine :

1 semaine complète par mois au CEFA – Le reste du temps en entreprise

L’ouvrier poseur/l’ouvrière poseuse de revêtements souples de sol est chargé de la pose de tous types de revêtements souples de sol (moquette,linoléum, PVC, liège, etc) simplement posés, collés, collés/soudés dans des bâtiments résidentiels, commerciaux, industriels.

Les techniques de pose sont principalement manuelles. L’ouvrier poseur/l’ouvrière poseuse de revêtements souples de sol travaille principalement à genoux, dans des locaux à l’abri. Cette activité exige une bonne résistance physique, propreté et précision.